Ensemble, créons le courant

du Jeudi 30 avril au Samedi 2 mai 2020

Date : 1 mai 2020
Heure : 11h15 - 12h20
Salle : RDL B

Description de l'activité

La théorie sur les modifications possibles est toujours intéressante, mais quoi de mieux que de mettre la main à la pâte? Cet atelier vous propose d’appliquer les notions de modification de tests cardiorespiratoires en fonction des contraintes et besoins de différents individus et milieux. Il vous permettra de tester des appareils et protocoles simples qui répondent à certaines problématiques comme les milieux éloignés et les disciplines sportives peu populaires.

Objectifs de formation

  • Appliquer les principes de modifications de tests de la capacité cardiorespiratoire pour les situations proposées
  • Réaliser un test à l’effort modifié et analyser les mesures pour les situations proposées
  • Utiliser des petits appareils de biomesures simples lors d’un test à l’effort et identifier leurs limites

Intervenant(s)

Andrée-Anne Parent

Profil de l'intervenant(s)

Mme Andrée-Anne Parent, PhD est professeure à l’Université du Québec à Rimouski au nouveau programme de Kinésiologie dans le département des sciences infirmières. Ses projets de recherches portent majoritairement sur les réponses cardiorespiratoires en milieux extrêmes ou avec des patients atteints de maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC). Ses projets de recherches l’ont mené à collaborer au développement d’appareils de biomesures et de logiciels interactifs ainsi que la validation de nouveaux protocoles d’évaluations cardiorespiratoires.

Membre régulier du collectif de recherche sur la santé en région (CoRSeR) et membre associé de BOREAS lui permet de collaborer sur la poursuite de ses projets sur l’utilisation de technologies à des fins d’entraînement à la maison d’individu atteints de MPOC ainsi que le suivi d’équipe de recherche en nordicité. Son expérience en recherche à Calgary, en France et en Angleterre lui a permis de développer des collaborations de recherche sur différents milieux extrêmes comme l’altitude, l’espace et l’hyperbare. Un de ses buts à long terme est de créer un environnement de recherche et d’enseignement en préparation physique et télémédecine permettant de soutenir les expéditions professionnelles, les missions scientifiques et le tourisme d’aventure.