S'adapter au mouvement

du jeudi 2 mai au mercredi 8 mai 2019

La Fédération des kinésiologues du Québec a choisi de compenser les émissions de CO2 provenant des déplacements des participants au Congrès de 2019  par l'entremise du programme offert par Compensation CO2 Québec.

Ce dernier permet de compenser de manière totale ou partielle les émissions des individus et organismes, en finançant des projets de séquestration de carbone par le boisement de surfaces qui permettront la constitution de nouvelles forêts. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, organisme créé par l’ONU en 1988, le carbone sera ainsi piégé pendant une période pouvant aller jusqu’à 50 ans, soit lorsque la forêt atteint un équilibre entre la captation et l’émission de CO2. Le programme de Compensation CO2 Québec voit à l’entretien des forêts établies et à la valorisation des produits du bois afin d’augmenter ce délai.  

L’activité humaine a des effets importants sur les changements climatiques mondiaux. L’utilisation des combustibles fossiles, comme le charbon et le pétrole, ont entraîné des émissions croissantes de gaz, appelés « gaz à effet de serre » (GES), avec comme conséquence l’augmentation de la température de l’atmosphère. Plusieurs actions peuvent diminuer l’impact des changements climatiques. L’évolution des habitudes et des comportements humains est la première clé de la lutte au réchauffement climatique. Il est important de souligner que la compensation des émissions ne doit pas se substituer aux stratégies de réduction des émissions de CO2, mais plutôt être un moyen complémentaire pour lutter contre le réchauffement planétaire.

Compensation CO2 Québec offre donc une alternative intéressante, crédible et vérifiée, et cela près de chez nous, au Québec. Félicitations à la Fédération des kinésiologues du Québec et au comité organisateur du 31e congrès 2019 pour son implication au maintien de notre climat !